TROIS PIERRES


Introduction

Une région en West-Allemagne au début des années 1980: un nouveau camarade de classe au collège de Nils Oskamp nie l’Holocauste. Nils lui donne son avis sur les meurtres de masse perpétrés par les nazis.  Il répond par des bagarres et des embuscades brutales. Toutes ses actions pour obtenir de l’aide contre la violence échouent, les camarades de classe ne sont pas intéressés ou ont eux-mêmes peur. Les enseignants ne prennent pas en compte le problème et les parents de Nils sont occupés à d’autres choses.Des hooligans nazis – guidés par d’anciens nazis-, se chargent du sale boulot dans une spirale de violence contre Nils, qui culmine avec deux tentatives de meurtre.

INFO BOX
Le roman graphique autobiographique Drei Steine a été publié en 2016 par Panini Comics et en tant que livre scolaire par la Amadeu Antonio Stiftung. Le titre du roman graphique est inspiré de la tradition juive de placer des cailloux sur les tombes. Dans l’histoire, Nils Oskamp ramasse trois pierres sur le sol d’un cimetière juif profané, qui avaient été déposées sur les tombes en guise de commémoration. Au fil de l’histoire, les trois cailloux acquièrent chacun une signification : le premier caillou sert à l’autodéfense, le deuxième caillou devient le symbole du refus de la violence et le troisième caillou retrouve sa signification initiale de commémoration des morts.

 

blank

BANDE ANNONCE

blank

Prologue
L‘histoire commence avec un cauchemar: Nils est pourchassé par plusieurs néonazis et battu aven un coups de batte de baseball. Tout à coup, son fils Tom le réveille. À l‘aide d‘un album photo, le père raconte à son fils de neuf ans sa jeunesse à Dortmund et pourquoi il lui a donné le nom de son meilleur ami, Thomas. Le cauchemar récurrent reflète les expériences vécues par Nils dans sa jeunesse, au cours desquelles il a failli être tué. Ces cauchemars sont un symptôme du trouble de stress post-traumatique (TSPT) dont Nils Oskamp a souffert depuis les actes de violence décrits dans Drei Steine dans les années 1980 jusqu‘à la publication de ce livre.

blank

INFOBOX
La violence de droite en Allemagne a causé plus de deux cents morts depuis 1990 (début du recensement par les autorités des homicides à motivation politique). Mais il y a aussi les milliers de victimes qui ont été traumatisées par les menaces et les violences. Nombre de ces victimes ont développé un TSPT. Chez Nils Oskamp, celui-ci s‘est manifesté par des cauchemars flashbacks (intrusions traumatiques) récurrents. Le TSPT a été connu en Allemagne après la Première Guerre mondiale sous le nom de „tremblement du soldat“. Une thérapie comportementale ou traumatique peut aider.

nils@oskamp.de
https://twitter.com/drei_steine
Visit Us
Follow Me
Tweet
https://www.youtube.com/user/adtoons
https://www.instagram.com/nilsoskamp/?hl=de
blank
blank
Share